Giorgia Graziadio – Uccle

Qui suis-je ?

Traitement burnout Uccle – Giorgia Graziadio

giorgia graziadio psychotherapeute bruxelles uccle

Philosophe de formation, j’ai voulu étudier aussi la psychologie, notamment le modèle de la thérapie brève. C’est une méthode crée par G.Bateson et le Mental Research Institut en Californie au début des années 50. Giorgio Nardone en est le représentant en Italie et l’Institut Gregory Bateson en Europe francophone. J’ai eu le plaisir d’avoir Giorgio Nardone en tant que professeur à l’Université de Rome, ou à l’époque j’ai pris mon diplôme et j’ai été frappée par cette méthode innovante et fonctionnelle. C’est comme ça que j’ai décidé de continuer mes études. J’ai donc pu ensuite me former au centre Virages en Belgique, ou j’ai eu ma certification en thérapie brève systémique et ou je continue a me former en essayant d’élargir mes compétences à la thérapie familiale et à l’hypnose.

Suite à ma formation j’ai voulu me lancer dans l’aventure et le défi de faire connaître cette méthode qui a ouvert mes yeux et en quoi je crois profondément, à tous ceux qui souhaitent la découvrir, en espérant d’apporter un regard neuf dans leur vie.

La thérapie brève est une méthode concrète: axée sur la recherche de solutions plutôt que sur les raisons qui ont conduit au problème.

La relation patient-thérapeute diffère des autres thérapies car les deux sont actifs: l’interaction est constante et principalement basée sur le présent et non sur le passé du patient.

Pourquoi “brève”? On vise la solution du problème, donc la thérapie ne devient pas interminable. Ceci dit, la durée de la thérapie est réglée par les nécessitées et les sentiments du patient. La thérapie brève est particulièrement adaptée à ce genre de problèmes: troubles alimentaires, phobies, angoisses, obsessions, tocs, dépressions, stress post traumatique, relations parents-enfants difficiles, déconcentration, décrochage scolaire,troubles affectifs et sexuels, stress, harcèlement, fatigue professionnelle, burn out.

C’est important de pouvoir s’exprimer dans la langue qui est le plus confortable pour nous, pour être tout à fait à l’aise avec son thérapeute, non seulement pour être compris, mais aussi pour pouvoir se détendre et se lâcher complètement. C’est pourquoi en étant bilingue, je propose aux italiens et/ou aux francophones, d’utiliser la langue que leur convient mieux. L’anglais est une option aussi.
Et, parce que mon expérience m’a appris qu’une séance depuis chez soi est tout autant utile, confortable et fonctionnelle pour le patient, qu’une thérapie classique, je propose aussi la possibilité d’un suivi en ligne.

Bien que le concept de la thérapie à distance ait né pour les italiens que je suis depuis la Belgique, je le propose aussi aux patients qui vivent en Belgique, via Skype, Facetime ou d’autres plates-formes. Par contre, c’est important que au moins la première séance soit en présentiel.

Vous avez d’autres questions ou des doutes (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande)? Téléphonez notre secrétariat pour prendre rendez vous ou envoyez un email au secrétariat, cabinet du Traitement du burnout à l’attention de Giorgia Graziadio.