Les causes de l’épuisement professionnel (burn-out)

Pourquoi une personne souffre du burn-out et pas une autre? Tout est en rapport avec votre personnalité, votre situation personnelle, votre relation avec les employés ou les superviseurs, vos croyances, et bien évidemment votre aptitude personnelle. Il serait trop facile de penser que vous vous souffrez d’un burn-out à cause de votre travail. Une combinaison d’un certain nombre de facteurs de stress que vous ne pouvez pas contrôler, créé cet épuisement professionnel. Il vaut mieux prévenir ces symptômes. Cette page décrit en détail les différentes causes de l’épuisement professionnel.

Toute forme de peur de l’échec peut-être fatale pour votre fonctionnement. Vous avez toujours l’angoisse de mal faire les choses, tout ce que vous faites alors vous coûte trop d’énergie. L’anxiété a tout à voir avec les autres personnes et ce qu’ils pourraient penser de vous. La peur de l’échec est bien une cause de symptômes d’épuisement professionnel. Il vaut mieux faire le nécessaire car c’est un problème qui peut se résoudre rapidement.

Il y a différentes sortes de conflits. Vous prenez le risque d’être toute la journée occupé et de ce fait, vous avez du mal à vous concentrer sur votre travail. Vous apportez vos soucis personnels au bureau et apportez ceux du bureau à la maison. Chaque conflit apporte une mauvaise mise au point de la tension musculaire, cela conduit à un stress chronique et un épuisement professionnel.

Si vous avez du mal à dire NON, vous serez toujours éprouvé. Vous ne voulez décevoir personne et de ce fait vous donnez de plus en plus de vous-même. Vous devez apprendre à vous affirmer, dans le cas contraire vous allez certainement arriver un épuisement professionnel. Ne pas oser dire NON est une cause fréquente d’épuisement professionnel.

Êtes-vous socialement incertain ? Si c’est le cas, vous n’avez pas seulement du mal à vous affirmer mais également à gérer les situations sociales, par exemple, vous restez silencieux alors que vous souhaiteriez dire que vous n’êtes pas d’accord. Cela affecte votre confiance en vous et les gens vont réagir différemment envers vous. Le fait de pouvoir s’affirmer fera en sorte de vous éviter beaucoup de tracas.

Si vous éprouvez des difficultés à déléguer les choses, la conséquence sera que vous ferez tout vous-même. Cela devient rapidement « trop » et souvent les personnes arrivent à la limite de l’épuisement professionnel.

La prescription de ces antidépresseurs devient de plus en plus facile pour toutes sortes de maux liés au stress: appelé recapture de la sérotonine prescrit. Le médecin ou le thérapeute vous dira que le niveau de votre sérotonine n’est pas correct. Ne soyez pas crédules et demander d’abord une confirmation. Vous saurez à ce moment-là que personne ne peut le prouver. Les personnes qui prennent ces médicaments risquent parfois d’avoir des attaques de panique, une dépression et même des tendances suicidaires. Lisez bien les notices!

Si vous utilisez souvent le mot «devoir», cela peut vous rendre plus sensibles à l’épuisement.

Si vous êtes passionné, c’est que vous devez également souvent penser : il faut aller plus vite pour ça ou pour ça. Il faut toujours aller toujours aller plus vite. Cet enthousiasme ou cette passion est également une cause fréquente d’épuisement professionnel.

Les relations à trois sont beaucoup plus fréquentes que dans le passé et nous en entendons souvent parlé. Il existe même des sites Web qui vous encouragent à faire ménage à trois. Mais une relation triangulaire a son prix. Il s’agit déjà d’une tâche difficile pour 2 personnes et là vous avez encore à faire à une autre personne. Cette situation peut également provoquer un épuisement professionnel est plus fréquemment que vous ne le pensez.

Ce ne sera pas agréable pour vous si vous restez un mois assis à la maison au premier signe d’épuisement. C’est la meilleure façon d’entrer dans un trou très profond duquel il est presque impossible de se sortir. De plus votre rétablissement va certainement prendre des mois, voire des années. Ensuite, vous perdez votre rythme de travail et il devient de plus en plus difficile pour vous de vous remettre à niveau. Il vaut mieux rester actif et faire certain nombre de tâches et peut-être travailler moins d’heures si nécessaire. Il est préférable de ne pas se rendre malade.

Les personnes qui ont pour but de ne jamais faire d’erreur sont, à tort, trop perfectionnistes. Le résultat est que parfois il faut travailler deux fois plus que ce qui est vraiment nécessaire. Et donc il peut même arriver que la situation fait que vous soyez plus sujet à l’épuisement professionnel.

Trop de responsabilités vous rend vulnérable. Avoir le sens des responsabilités est, bien sûr, très bien. Mais si vous n’arrivez pas à vous organiser correctement, vous arriverez à l’épuisement professionnel.

Vous souhaitez constamment tout vérifier, mais lorsque vous souhaitez toujours tout garder sous contrôle, cela devient vite “de trop”. Même votre désir d’avoir un contrôle total est déjà excessif. Vous devez apprendre à vivre en vous disant que tout dans cette vie est incertain.

Il arrive parfois qu’un événement de votre passé vous joue encore quotidiennement des tours. On parle alors de stress post-traumatique. Tout ce que vous faites, vous demande beaucoup d’énergie car vous souhaitez vous libérer de choses qui restent dans votre subconscient. Il est judicieux quand on y pense de les résoudre d’une manière sûre et fiable.

Vous avez hérité de certaines valeurs de vos parents par rapport auxquels il est possible qu’il y ai des conflits. D’abord se marier, ensuite vivre ensemble, d’abord économiser ensuite acheter. Vous vivez peu-être une relation avec une personne d’une autre culture. Cela peut également créer des conflits à gérer. Il est important alors de résoudre ces problèmes.

Beaucoup de personnes connaissent la maladie de la «culpabilité». Comment osez-vous? Comment pouvez-vous? J’ai honte de vous! Vous vous rendez compte ce que vous m’avez fait? Je ne me sens pas bien à cause de vous! C’est également une cause de burnout par excellence. Une bonne confiance en soi va certainement éliminer la culpabilité que les autres vous imposent ou que vous vous imposez.

Vous pensez toujours que vous avez tout le temps nécessaire pour accomplir certaines tâches, et tout à coup on vous demande d’effectuer une tâche qui doit être terminée en temps et en heure. Comme vous n’avez pas l’habitude, vous avez tendance à être en retard dans votre travail lorsqu’il y a des contraintes de temps. La gestion du temps, ça s’apprend aussi!

Souffrez-vous de phobies comme la claustrophobie ou la peur de la conduite?

Si c’est le cas, vous avez du mal à prendre un train ou un bus et vous arrivez déjà épuisé au travail car vous avez fourni beaucoup d’énergie. Ensuite viennent les dernières heures de travail et vous paniquez parce que vous devez reprendre le train ou le bus pour rentrer à la maison. Vous êtes donc deux fois plus fatigué que la normale. Cela aussi peut amener à un burn-out.

Voyez-vous toujours votre verre à moitié vide ou plutôt à moitié plein? Cela signifie que vous êtes un pessimiste raisonnable. Ainsi, vous dites très probablement “OUI MAIS” à toute proposition positive. Vous appréciez trop peu quand il y a vraiment quelque chose à apprécier, et quand ça va encore moins bien, alors vous dites «c’est la vie ». Ce qui vous rend plus susceptible d’avoir un burn-out.

Que vous soyez accro à la nicotine, que vous consommiez souvent de l’alcool ou si vous êtes accro aux jeux d’argent, à internet, aux jeux vidéo, aux réseaux sociaux ou encore au chat en ligne. Tout cela est néfaste pour votre santé et se fait au détriment de choses bien plus importantes.

Allez-vous en vacance? “Probablement, mais je n’irai plus à Texel, car cela ne me convient pas du tout.” Allez-vous acheter une nouvelle maison? “Je pense que oui, mais pas à l’étranger, parce que je ne trouve pas cela agréable.” Lorsque la première chose qui vous vient à l’esprit est généralement ce que vous ne voulez pas, au lieu de ce que vous voulez, cela vous rend davantage susceptible au burn-out.

Évitez de vous mettre en colère car aussi longtemps qu’elle sera en vous, elle vous puisera de l’énergie. La colère extrême est l’une des principales causes du burn-out. Rappelez-vous que la personne sur laquelle vous êtes fâchée s’occupera toujours avec arrogance de vos affaires car ainsi elle saura qu’elle restera présente dans vos pensées. Personne ne mérite autant d’attention.

Votre plus gros client va chez votre concurrent. Vous allez bientôt perdre votre emploi. Votre femme/votre mari en voit un(e) autre. Un gros client fait faillite et ne paye pas ses factures. Ou encore vous tombez tout à coup gravement malade et votre guérison n’est pas sûre. Comment allez de l’avant? Vous devez apprendre à vivre avec le fait que rien n’est certain.

Êtes-vous un prodige de l’organisation ? Alors, ce n’est probablement pas un problème pour vous d’entreprendre beaucoup de choses en même temps. Vous sentez-vous un peu moins organisé, à cause du travail, des volontariats ou encore d’une présidence trop rapidement acquise ? Si vous devez en plus de cela vous occupez de vos enfants, des loisirs et vous détendre en famille, alors le burn-out ne tardera pas à se faire sentir.

Les problèmes relationnels peuvent considérablement vous miner. Surtout si vous êtes sensible à l’injustice. Plus vous vous concentrez sur les problèmes les plus sensibles, plus vous serez sujet au burn out. Par contre, plus vous serez à la recherche de solution (même s’il y en a pas), plus vous éviterez le burn-out.

Rien n’est plus épuisant que l’insomnie. Cela peut être le résultat du burn-out, mais cela peut aussi être l’origine. Généralement, l’insomnie commence avec de longues heures supplémentaires au travail et puis votre subconscient continue à travailler. Plus vous vous concentrez, plus vous dormirez mal.

Que les problèmes financiers soient une raison de burn-out, cela semble une évidence. Un manque d’argent et une dette grandissante, voici des facteurs qui peuvent vous rendre sujet au burn-out. Le fait même d’y penser n’arrangera pas les choses.

Si vous avez le malheur de vouloir que tout ce que vous touchez se transforme en or, alors vous risquez de ne plus vouloir manquer une occasion et il sera difficile de continuer ainsi. En effet, vous voyez des opportunités partout et vous ne voulez en manquer aucune. Vous faites alors une fixation sur l’argent et vous ne pouvez plus vous tenir. Vous pensez qu’une semaine compte 10 jours, et ce n’est pas encore assez. L’or a tendance à devenir extrêmement épuisant et ne peut que causer un burn-out.

Burnout parce que ne rien faire…

Vous avez tout ce dont vous avez rêvé à portée de main. Ou vous profitez de votre retraite bien méritée. Bientôt vous trouverez cependant que cette vie n’est pas idéale. Rien à faire, rien à espérer. Vous devenez déprimé et la prochaine étape est l’épuisement professionnel. Ne rien faire peut aussi vous amener à un burn-out!

Et maintenant… comment avancer ?

Avez-vous des questions au sujet du burnout, ou pensez-vous que vous pourriez souffrir d’un épuisement professionnel? Voulez-vous savoir comment nous pouvons vous aider à faire face à votre burn-out? Alors s’il vous plaît prendre contact avec notre secrétariat. Vous pouvez également envoyer un email au secrétariat, cabinet de la «thérapie Burnout à l’attention du thérapeute de votre choix.