L’OMS reconnaît officiellement le burnout comme phénomène professionnel

L’OMS reconnaît officiellement le burnout comme phénomène professionnel

burn out maladie oms

Si vous vous sentez souvent épuisé ou mentalement distant au travail, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) peut vous diagnostiquer en Burnout. Pour la première fois, l’OMS a officiellement classé l’épuisement professionnel au travail, ou burnout, comme un phénomène professionnel dans sa dernière révision de la Classification internationale des maladies. L’agence définissait auparavant l’épuisement professionnel comme un « état d’épuisement vital », mais c’est la première fois qu’il est directement lié, dans sa classification des maladies, au risque professionnel. Eclairage.

Sentiment d’épuisement et perte d’efficacité professionnelle

« L’épuisement professionnel est un syndrome conceptualisé comme résultant d’un stress chronique en milieu de travail qui n’a pas été géré avec succès », a ainsi déclaré l’OMS. Et d’ajouter que « l’épuisement professionnel se réfère spécifiquement aux phénomènes dans le contexte professionnel et ne devrait pas être appliqué pour décrire des expériences dans d’autres domaines de la vie. »

Ainsi, l’OMS classe le burnout, qui n’est pas considéré comme une condition médicale, selon trois facteurs :

  • un sentiment d’épuisement ou de manque d’énergie ;
  • une distance mentale accrue par rapport au travail, ou des sentiments de négativisme ou de cynisme liés au travail ;
  • et une perte d’efficacité professionnelle.

L’épuisement professionnel est une cause pour laquelle les salariés peuvent communiquer avec les services de santé pour une raison autre qu’une maladie ou une condition. Certains soupçonnent même le syndrome de pousser certains employés de la profession médicale notamment à se suicider suite à un stress intense. Le syndrome est maintenant considéré comme étant une « épidémie » et certains observateurs s’attendent à ce que la situation empire.

Les travailleurs doivent aujourd’hui travailler plus pour gagner plus et parvenir ainsi à subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille. En conséquence, l’épuisement et le stress sont devenus monnaie courante.

Et les nouvelles technologies n’arrangent pas les choses, puisqu’elles empêchent les utilisateurs de se reposer et dormir assez. D’ailleurs, les employés qui doivent répondre aux courriels ou aux appels en dehors des heures normales de travail sont plus exposés au risque de burnout.

Le burnout est l’ennemi du succès professionnel

Le burnout n’affecte pas seulement les salariés ou collaborateurs. Les responsables des ressources humaines sont nombreux à présenter les symptômes du burnout. L’OMS a également souligné que l’épuisement professionnel empêche les travailleurs d’évoluer et réussir sur le plan professionnel.

Certaines entreprises essayent d’offrir à leurs salariés un milieu de travail agréable et qui favorise leur épanouissement. Mais de grands efforts restent à consentir en la matière afin de mieux endiguer les causes de l’épuisement professionnel.

L’OMS a déclaré qu’elle prévoyait d’élaborer des lignes directrices « fondées sur des données probantes » pour le bien-être mental sur le lieu de travail. Les pays membres de l’organisation sont, par ailleurs, prêts à mettre en œuvre les révisions de la Classification internationale des maladies d’ici 2022.

Gérez le burnout à travers des actions concrètes

Pour commencer :

  • Évaluez vos options : discutez de préoccupations particulières avec votre superviseur. Vous pouvez peut-être travailler ensemble pour changer les délais, les objectifs ou trouver des compromis ou des solutions. Essayez de vous fixer des objectifs pour ce qui doit être fait et ce qui peut attendre ;
  • Demandez de l’aide : que vous vous adressiez à vos collègues, à vos amis ou à vos proches, le soutien et la collaboration peuvent vous aider à faire face à la situation. Si vous avez accès à un programme d’aide aux employés, profitez des services pertinents ;
  • Essayez une activité relaxante : explorez des programmes qui peuvent vous aider à gérer le stress comme le yoga, la méditation ou le tai chi ;
  • Faites de l’exercice : l’activité physique régulière peut vous aider à mieux gérer le stress. Il peut aussi vous faire oublier le travail ;
  • Dormez assez : le sommeil restaure le bien-être et aide à protéger votre santé. Achetez-vous un matelas et des oreillers plus confortables et dormez au moins 7 heures ;
  • La pleine conscience : la pleine conscience est l’acte de se concentrer sur son débit respiratoire et d’être intensément conscient de ce que l’on ressent à chaque instant, sans interprétation ni jugement. Dans un milieu de travail, cette pratique implique d’affronter les situations avec ouverture et patience, et sans jugement.

Gardez l’esprit ouvert lorsque vous examinez les options. Essayez de ne pas laisser un travail exigeant ou compliqué nuire à votre santé. Un professionnel peut vous aider à vaincre votre burnout et retrouver votre plein potentiel.

Pour ce faire, il suffit de nous appeler pour vous mettre en contact avec le professionnel qui vous convient le mieux. Mais si vous préférez écrire, alors n’hésitez pas à renseigner le formulaire de contact mis à votre disposition. Nous vous appellerons dès que possible pour répondre à votre demande.

Vous soupçonnez être en burnout et vous estimez que vous avez besoin d’aide pour vous vous sortir la tête de l’eau ? Vous pouvez nous appeler à tout moment pour nous exposer votre problème. Nous serons ainsi en mesure de vous orienter vers un professionnel à même de vous aider