Qui suis-je ?

Traitement burnout Hoeilaart – Alain Sadzawka

Je me nomme Alain Sadzawka,

Depuis toujours, je m’intéresse aux sciences humaines, à la philosophie et à la psychologie. Mon expérience m’a démontré que rien n’était acquis, tout se reconstruit chaque jour. Les vérités qu’on croyait autrefois dur comme fer, peuvent, du jour au lendemain s’effondrer comme un château de cartes.

J’ai participé à de nombreux stages de psychologie, de développement personnel et de remise en question de soi. J’ai été formé à la psychothérapie et au suivi des patients.

Thérapeute en hypnose conversationnelle, je vous propose, dans un cadre chaleureux et sécurisant, une thérapie socratique basée sur le questionnement et le dialogue intérieur.

En tout bienveillance et avec la plus grande attention, je serai à l’écoute de vos angoisses, de ce qui vous bloque. Je vous amènerai à considérer de nouvelles perspectives, à assouplir la signification que vous donnez aux évènements pour que vous puissiez, par vous-même, trouver des interprétations réalistes et plus fonctionnelles.

Par le biais de la thérapie socratique, je vous impliquerai à une analyse de vos émotions, de vos (dé)motivations et de vos besoins. Je vous guiderai et vous conduirai à la croisée des chemins qui est la vôtre. De ce fait, vous retrouverez votre autonomie ainsi que le libre choix qui vous manque. Je reçois les enfants en manque de repères suite aux conflits familiaux, aux difficultés scolaires ou autres perturbations. Les ados sont également les bienvenus afin de leur facilité l’exploration de leurs désirs, de leurs projets, de leurs échecs, de leur mal être.

Je serai particulièrement à l’écoute des traumatismes que les adultes et les couples ont subi au cours de leur vie, afin de leur apporter équilibre et confiance en eux .

Vous avez d’autres questions ou des doutes (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande)? Téléphonez notre secrétariat pour prendre rendez vous ou envoyez un email au secrétariat, cabinet du Traitement du burnout à l’attention de Alain Sadzawka.